PETITE HISTOIRE DE LA VIDÉO

Adelheid, 

Isa, François, 

Claire, Véronique.

I. Ses origines: un chemin en chacun de nous. 

II. De l’aventure du tournage, en 2018, à la sortie sur Youtube en 2020

I. SES ORIGINES: UN CHEMIN

EN CHACUN DE NOUS

Adelheid

‘’De l’inattendu: monter sur les planches pour la première fois...  à 80 ans ! 

Des prémices secrètes, une mise au monde germant dans la caché, se nourrissant d’un rêve qui persiste, d’une passion née dans l’enfance: Chercheuse de trésors ! Racines, galets et plumes, dans les bois et sur les plages; trésors de la pensée, de l’écriture, de la transmission des sages et des dieux. 

 

Un premier métier: Chercheuse de trésors encore ! Au fil de plus de trois décades dans le commerce des œuvres d’art. Parallèlement, une vie de famille, quatre enfants, des questionnements, des apprentissages. Un chemin souvent enchanteur, parfois cruel. Et, souterraine, une vocation pressentie qui attend son heure et son vecteur: relier les hommes, le ciel, la terre dans une relation de conscience et d’amour.

 

Un coup de foudre à 50 ans: Le ‘Dialogue Intérieur.’ Un trésor dans les personnes !

L’outil révélateur d’un lien intime, éveillé, renouvelé avec tout ce qui nous habite et nous entoure. L’union paradoxale de l’empathie et du détachement. 

 

Changement de cap ; je quitte l’entreprise familiale : Un deuxième métier, ma passion pour le  ‘Dialogue Intérieur.’ Je la partage au fil de 30 années d’une aventure professionnelle et intérieure, ensemble avec ceux qui cherchent, ceux qui doutent, ceux qui voudraient voir de la lumière dans l’obscurité… avec ceux qui aimeraient comprendre l’amour, la trahison, leurs élans et leurs craintes, retrouver leur intégrité et leur inspiration. 

La maturation d’une confiance en la migration unique et personnelle de chacun. Le pardon à soi et à l’autre. La confiance en une ‘Nature essentielle’ inséparable de notre Source première. 

Et – portés par le Cœur universel des uns et des autres -, des consultations, des stages, un enseignement qui fertilisent un terreau de créations et d’amitiés.

 

Une croisée des chemins et des destins : la rencontre avec deux passionnés, Isa et François ; ils se forment avec moi dès 1999, puis collaborent et organisent mes Stages et Cours de D.I. Ils communiquent leur enthousiasme urbi et orbi et notamment à Véronique et Claire. Ils deviennent, à leur tour, formateurs en D.I. dès 2014.

 

Et voilà qu’en octobre 2018, naît la petite équipe de la vidéo ! ‘’

 

Isa 

‘’Pour présenter ma rencontre avec le ‘Dialogue Intérieur,’ je préfère en évoquer ses fruits dans ma vie d’aujourd’hui. Certes, j’ai de l’énergie à revendre, et justement, mon travail avec le ‘Dialogue’ m’a permis de centrer cette énergie de vie, plutôt que la laisser se disperser à tout va.

Mon Être, un pas après l’autre, apprend à se centrer à partir du Moi Prenant Conscience, axe central de ma vie, ‘lieu d’enracinement’ en même temps que ‘lieu d’élévation;’ Cœur ouvert à l’accueil de toutes les parties de moi : celles qui me sont familières comme leurs opposés que je me cache à moi-même. Ce ‘Centre de Conscience’ s’active à la croisée de ma verticalité entre Terre et Ciel et de mon horizontalité… bras grand ouverts entre lumière et ombre. 

Et c’est à partir de cet espace de conscience toujours accessible que je suis habitée progressivement par plus de Paix, de Liberté, de Confiance, de Joie profonde.

Au départ de ce voyage : c’est le regard d’Adelheid qui m’a permis de toucher un peu à la nature incarnée et profondément spirituelle de l’amour inconditionnel de soi, de l’autre et du Tout Autre. Son magnifique travail sur l’accueil de ‘l’Enfant blessé’ en a été un élément fondateur.’’ 

 

François

‘’Dans le cours d’une vie, on fait deux ou trois rencontres qui peuvent en changer l’orientation. Le ‘Dialogue Intérieur’ est l’une de ces rencontres essentielles.

Dans mon parcours de médecin et d’universitaire, le ‘Dialogue’ m’a permis une compréhension plus profonde et plus complète de l’être humain, au-delà de mes connaissances intellectuelles.

Né de l’expérience du couple de Hal et Sidra Stone, transmis et partagé par Adelheid, il a été aussi une des clés majeures pour la croissance de notre couple.

Explorer et accueillir ma part d’ombre, mettre mon ‘Enfant intérieur’ à l’abri de mon cœur, me relier à la Source de mon Etre, permet d’aimer plus simplement et m’apporte paix et joie.’’

 

Claire

‘’Après avoir cheminé avec Jung pendant des décennies, j’ai, en 2014, découvert le ‘Dialogue Intérieur’ qui a parfaitement complété et enrichi le chemin déjà parcouru. J’y ai appris à aimer et chérir concrètement mon ‘Enfant intérieur,’ ici et maintenant, et à instaurer un dialogue bienveillant avec les différentes parties qui me composent.

 

De la ‘connaissance,’  je suis passée à ‘l’amour’ de moi-même et à la compassion pour moi et les autres. Mon expérience de médecin s’en est trouvée considérablement enrichie, tant il est vrai que tout est lié: corps, psyché, esprit, spiritualité.

 

Permettre à d’autres de faire cette expérience d’eux-mêmes par le ‘Dialogue Intérieur’ est une aventure unique qui me remplit souvent d’émerveillement.’’

 

Véronique 

‘’A l’origine, une rencontre : le corps dans mon métier de masseur kinésithérapeute,  puis d’ostéopathe. Lui apporter mes soins... et très vite comprendre qu’une intelligence est à l’œuvre qui demande juste à être accompagnée. C’est l’émerveillement, la construction d’un dialogue aimant et bienveillant avec la chair... dialogue que j’enseigne dans une pratique que j’ai appelée Stratégies corporelles, en hommage à cette intelligence aux mille chemins au service de notre unité.

 

La découverte que cette intelligence englobe le corps, la psyché et l’âme. 

Comment mieux lui apporter mon concours dans ces trois dimensions ?

Beaucoup de tâtonnements...  et enfin cette rencontre magistrale: ‘Le Dialogue Intérieur.’

Je sais tout de suite que je suis chez moi, que ma quête vient d’aboutir ; cela s’ajuste parfaitement. 

Ainsi, toutes ces années d’écoute, celle des changements subtils qui se manifestent dans le ressenti, la posture, l’énergie... participent de la construction d’une posture qui relie Ciel et Terre, comme aussi du ‘tissage d’un lien d’amour de soi-même à soi-même’ au creux de la chair...

 

Et cela se prolonge dans la relation aux autres, au monde; s’épanouit naturellement dans le ‘Dialogue Intérieur...’ et y exprime son sens profond.‘’ 

II. DE L'AVENTURE DU TOURNAGE, EN 2018,

À LA SORTIE SUR YOUTUBE EN 2020

À Kersolf, Bretagne & à Lausanne

Isa

‘’Permettre à Adelheid de présenter son travail à travers ce nouveau médium qu’est la vidéo, nous a fait vivre une sacrée aventure. Adelheid a travaillé d’arrache-pied et avec beaucoup de génie pour concevoir jour après jour le contenu de ces séquences ; chacun a mis tout son cœur pour écouter, filmer, questionner, chronométrer, gérer l’intendance !

 

Ce dont tous, nous étions sûrs, c’est que rester confinés dans l’ombre pendant une semaine, tandis que le soleil brillait à 200 m de là sur l’océan, valait la peine. Nous savions que nous avions profondément raison de promouvoir les intuitions, réflexions et expériences de notre amie sur le ‘Dialogue Intérieur’/ ‘Voice Dialogue,’ de la laisser expliquer avec profondeur ce que tous nous expérimentons dans nos vies quotidiennes.  La forme de ces vidéos est artisanale certes, mais le fond, subtil, nourrissant, simple et clair, propre à toucher le cœur de chacun. Bonne écoute ! ‘’

 

 

François

  

‘’La médecine, je connais, mais devoir improviser dans l’urgence tous les métiers du cinéma, c’est une aventure : cadrer, trouver le bon angle, acheter en urgence les bons spots lumineux et pour bien éclairer la scène : devoir fermer les volets au soleil breton (qui refoula la pluie, pour une fois, toute cette semaine-là). Chronométrer et relever le script de chaque séquence, tenir à la fois le rôle de figurant et de metteur en scène, sans oublier de cuisiner de bons petits plats pour soutenir le moral des troupes, tout cela fut possible grâce à la bonne humeur générale, l’amitié qui nous relie, notre attachement au Dialogue et notre profonde gratitude pour Adelheid.’’

 

 

Claire

‘’Participer à une vidéo dans notre maison en Bretagne avec Adelheid, Isa, François et Véronique ? Avec des personnes que j’aime, avec la mer pour horizon...d’accord, je suis partante. Mais, je ne m’attendais pas à cela! Dense, intense, passionnant, fatigant, enrichissant; et aussi... l’énergie, le respect, l’écoute, la patience, l’amour de chacun, tendus vers un but commun: accompagner Adelheid dans le partage d’un outil accessible au plus grand nombre au fil d’une découvertes du ‘Dialogue Intérieur.’ ‘’ 

 

Véronique

‘’Au départ pour Kersolf, ma valise perdue sur le quai de la gare à Paris !  Une semaine sans elle... pour vivre que tous mes trésors sont à l’intérieur, sont dans cette relation d’amour qui nous unit, dans cette passion commune pour le ‘Dialogue Intérieur.’ 

Et ma valise qui m’est rendue à mon retour !’’

 

Adelheid

‘’Nous n’avions rien préparé !

Nous n’avions pas d’expérience cinématographique. Nous convergeons sur Kersolf, munis seulement du  feu sacré qui nous habite pour le D. I. et d’un matériel technique de base, rassemblé par François.

Aux innocents les mains pleines ! Mais quelques embûches aussi... Comme dans les contes de fée, il nous fallut mériter notre innocence, affronter des épreuves imposées par une treizième fée, résoudre des énigmes, trouver la réponse qui sauve la princesse en péril... apprivoiser les dragons de la technologie et ceux de nos égos qui fument des naseaux devant les imprévus. 

 

Et pour moi... sauter dans le vide  à chaque reprise, sous l’œil impavide de la caméra ! Debout au bord du plongeoir des 10 mètres, celui dont je n’avais jamais osé m’élancer dans l’enfance.

 

Être courageuse, être belle si possible?! Acquérir l’art inconnu d’un petit maquillage (qui tient l’eau ...tout en restant invisible et secret); en maîtriser les instruments qui adorent se fourrer dans mon œil. M’asseoir sur une planche à découper, seul remède trouvé sur place à ce matelas dans lequel j’enfonce et deviens toute petite... loin d’une stature convenant à un premier rôle ! Et ne pas perdre mon fil, tout en évitant les euh, oh, ah, hum et autres onomatopées.

Mais aussi et surtout, une immense joie de pouvoir transmettre ce qui me tient le plus à cœur et de me sentir entourée de chaleureuse amitié, sans compter les beaux paysages, les plateaux d’huitres et les excellents fromages !

 

Au retour de Kersolf,  l’aventure se poursuit pour moi à Lausanne.

Je suis épaulée par des amis, des membres de ma famille. Artistes, funambules, experts : qui des mots, qui de l’illustration, qui du son ou de la technique; script, scénario, montage. Toute une équipe suisse pour porter la vidéo d’étape en étape jusque sur les fonts baptismaux: Adelheid, André, Romain, Jérôme, Joëlle, Aloyse, Marco.

 

Les illustrations évocatrices de nos dimensions intérieures / le chant si émouvant / créer et insérer les sommaires / réduire l’abominable ‘souffle’ / couper / monter / apprivoiser tout un vocabulaire technique / insérer les parties musicales / les transitions dans les étoiles / la transcription du livret-texte / sa mise en forme / placer le tout sur youtube / créer une bande-annonce. 

 

Inspirations, financement et sueur de nos fronts...  Danse de cigales et travail de fourmis. 

Sachez que c’est possible en se tenant par la main et le bout du cœur !’’ 

star_stripe
​L'ATELIER DU DIALOGUE INTÉRIEUR © Adelheid Oesch 2021